L’heure de la rupture entre les cousins

 

Eugène-Peugeot

Eugène Peugeot vs Armand (partie 1)

 

Qui dit famille, dit aussi conflit! Et ce n’est pas Armand et Eugène Peugeot qui nous diraient le contraire. Car entre un Eugène Peugeot qui prônait la continuité et la volonté de pérenniser l’affaire des cycles et son cousin Armand qui incarnait lui le risque et l’aventure technique, il était couru d’avance qu’un jour ou l’autre les deux hommes se sépareraient.

Difficile d’associer deux visions opposées quant à l’avenir du monde automobile.Pourtant, ensemble ils construiront des automobiles ( 29 en 1892, 24 en 1894) seulement au fil du temps Eugène Peugeot se rend compte que les ventes stagnent et que le prix de revient est très élevé.

De plus, Armand demande en 1891 au conseil de gérance d’investir près d’1,3 million de francs pour développer la branche automobile des « Fils de Peugeot frères« .Eugène Peugeot s’inquiète d’un tel projet et pour cause, l’usine de Beaulieu (25) où sont assemblés les modèles est loin d’afficher complet.

fils-de-Peugeot-frères

Logo des premières Peugeot, c’était le temps où les cousins étaient associés.

Et dans ce contexte de crise économique, Eugène Peugeot (qui est par ailleurs le chef incontesté du clan Peugeot) ne voit pas d’un très bon oeil le fait d’investir autant dans une filière ou l’avenir est plutôt flou.

Le couperet tombe le 4 décembre 1895 et au grand dam d’Armand, Eugène (qui dirige « Les Fils de Peugeot Frères ») décide d’abandonner l’automobile, un choix qui pousse Armand à quitter l’entreprise familiale en 1896 pour fonder sa société d’automobile. Pour connaitre la bio de ce personnage atypique, cliquez sur Armand.

Plus tard et après avoir consolidé l’affaire des cycles, Eugène Peugeot doit se résoudre à admettre que le marché de l’automobile est porteur. Mais voilà Armand est parti depuis longtemps et connait du succès avec ces modèles. Eugène Peugeot doit donc trouver une solution pour se lancer à son tour dans l’automobile.

 

Naissance des « Lion-Peugeot »

 

Pour autant Armand dans un souci de préserver les intérêts familiaux, va vendre à la société des Fils de Peugeot frères des brevets pour qu’il puisse créer leur propre automobile, ce qu’ils feront sous le nom des « Lion-Peugeot »

eugène peugeot

En contrepartie de la vente de ses brevets, les deux parties conclues des accords de non-concurrence, Eugène Peugeot s’engage à commercialisé des voitures non munies de carrosserie et Armand n’a pas le droit de fabriquer des bicyclettes et de vélocipède.

La première voiturette « Lion-Peugeot » nait en 1905, fruit des ingénieurs Kuntz et Michaux qui ont collaboré par le passé avec … Armand Peugeot. Les « Lion » d’Eugène Peugeot sont avant tout des voiturettes de petites cylindrées qui rentrent directement en concurrence avec la « Bébé » d’Armand. Le premier modèle assemblé par les Fils de Peugeot Frères sera la Type VA.

L’excellente image de Peugeot booste les ventes de ce nouveau constructeur automobile, mais déroute de plus en plus la clientèle qui confond les Peugeot des Peugeot Frères et celle d’Armand, une concurrence devenu absurde. À noter que seules les Lion Peugeot arboraient un lion sur leur calandre. Pour se distinguer des « Lion » Armand rajoutera la mention « Automobiles Peugeot » sur le radiateur de ces modèles à partir de 1906 et sa Type 69 dit « Bébé ».

peugeot

Les automobiles d’Armand Peugeot

Certes les modèles d’Eugène Peugeot se limitent à de petites voitures et ne peuvent rivaliser avec le succès grandissant de son cousin, pourtant en compétition automobile, les « Lion Peugeot » trustent les succès avec notamment la Lion-Peugeot L3.

Peu de temps après la commercialisation de la première « Lion-Peugeot », Eugène Peugeot décède en 1907. Ce décès met ses fils ( Pierre, Robert et Jules) aux commandes de l’entreprise.

 

Vers la réunification des clans

 

En revanche, les accords passés entre Armand et Eugène Peugeot plombent les comptes de la société de ce dernier. Devant cette « anomalie industrielle », c’est Robert Peugeot qui se chargera de régler les différents qui ont abouti à l’existence des deux marques automobiles. Après plusieurs années de tractation, les deux sociétés fusionneront en 1910 pour donner la « Société anonyme des Automobiles et Cycles Peugeot ».

Dans la seconde partie du volet d’Armand vs Eugène, vous découvrirez la production des automobiles des « Fils de Peugeot Frères »

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge