L’histoire Peugeot c’est aussi…..le football

 

 

Si l’histoire Peugeot s’est bâtie sur l’automobile, elle s’est également construite à travers le sport et plus particulièrement le foot et le FC Sochaux-Montbéliard (FCSM). Tout commence en 1928 lorsque Jean Pierre Peugeot alors directeur de la Société des Automobiles Peugeot désire créer un club de football de haut niveau comme font Fiat, Bayer ou Philips avec la Juventus, Leverkusen ou le PSV Eindhoven.

Alors, en octobre 1929 il missionne Robert Dargein, un inspecteur commercial de Bordeaux, mordu de football, de sonder les possibilités de créer une équipe Peugeot autour du FC Sochaux. C’est ainsi que le club du FC Sochaux Montbéliard naît le 24 mai 1930, fruit de la fusion du club de Valentigney et de Montbéliard.

A cette période il n’est pas facile de créer en France une équipe professionnelle quand la fédération ne parle que d’amateurisme. C’est ainsi que Jean Pierre Peugeot alors grand fervent pour le professionnalisme (il est le premier à avouer qu’il rémunère ses joueurs) décide après le refus de la fédération française de football de mettre en place un championnat de foot pro, de lancer son championnat la coupe Peugeot. Cette coupe verra le jour lors de la saison 1930- 1931 et réunira les huit meilleures équipes françaises.

Le succès populaire de cette coupe est tel qu’il oblige la fédération française de football (alors réticente à l’idée de professionnalisme dans le football) de créer un championnat de France préfigurant ainsi, grâce à Peugeot le football moderne. Ce championnat débutera le 11 septembre 1932.

Ainsi en 1932 le club du FC Sochaux devient  le premier club professionnel de football en France, ce qui  fait qu’aujourd’hui le club détient le record de présence parmi l’élite avec 63 saisons.

Pour trouver les premiers dirigeants du club le directeur de l’entreprise ira « recruter local » dans l’atelier de carrosserie en nommant Louis Maillard Salin alors directeur et Maurice Bailly chef de service de cet atelier.
Ils occuperont les fonctions de président fondateur et entraineur/joueur.

Aujourd’hui le club est une SASP (Société Anonyme Sportive Professionnelle) qui est détenue à 99% par Peugeot et 1% par le FCSM association.

 

Le blason

Évidemment, le blason du club reprendra le lion symbole du constructeur sochalien et le gardera au fil des années et des évolutions.
Ce lion sera représenté sur fond jaune et bleu, couleurs qui font partie intégrante de l’identité du club.

 

Le Stade

Le stade aussi fait partie de l’histoire Peugeot par sa proximité, car jouxtant les ateliers. Si aujourd’hui le club évolue au Stade Bonal, entre 1928 et 1931 le FC Sochaux évoluera au
stade de la carrosserie puis au stade du champ de foire (actuel stade René Blum).

L’année 1931 voit la naissance du Stade Bonal qui sera doté d’une capacité de 1000 places. En réalité à ces débuts le Stade Bonal s’appelait le stade de la Forge car, situé à proximité de l’atelier d’emboutissage Les Forges.

Pendant très longtemps la pelouse du stade Bonal sera considérée comme l’une des meilleurs de France la faute à son jardinier rigoureux. Aujourd’hui le Stade Bonal possède une capacité de 20 000 places.

C’est en1945 que le Stade de la Forge change de nom et devient le Stade Bonal en hommage à Auguste Bonal ancien directeur sportif du club qui fut également directeur de l’atelier d’emboutissage fusillé en avril 1945 par les Allemands pour refus de collaboration.

 

Parcours sportif


La décennie 1928 – 1939 restera la plus prolifique du FC Sochaux, 2 fois champion de France 1935 et 1938 et une coupe de France en 1937. Cette décennie marquera également la richesse de l’effectif , car étant un club avec de gros moyens, il attirera beaucoup d’internationaux français et étrangers.

Pendant la guerre 1939 -1945 le championnat est annulé et le FC Sochaux participera à un championnat régional sans grand intérêt.

Après la guerre le championnat reprend et la politique de FC Sochaux change et le temps est à la rigueur et non plus à dépenser sans compter pour recruter les meilleurs. Dorénavant le club s’appuiera essentiellement sur la formation et quelques joueurs d’expérience. Le club verra de nombreux joueurs talentueux sortir du centre de formation telle que Franck Sauzée, Stéphane Paille, Bernard Genghini et plus récemment Benoit Pedretti.

Malheureusement, le FC Sochaux connaitra plusieurs relégations au niveau inférieur ou terminera souvent dans les profondeurs du classement de ligue 1. Malgré ces périodes de doute, le FC Sochaux connaitra de belles épopées en coupe en remportant la coupe de la ligue (2004) et la coupe de France (2007) mais aussi en terminant à quatre reprises à la troisième place du classement depuis l’après-guerre.
En coupe d’Europe ses faits d’armes sont une demi-finale UEFA en lors de la saison 1980-81 et des victoires sur Borussia Dortumund et Francfort.

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge