La Peugeot 301….Première du nom!

Alors que l’Europe est pleine dépression économique à la suite du krach boursier de 1929 aux Etats-Unis, les ventes de votures s’écroulent. Néanmoins à l’été 1932 en plein pessimisme des ménages le constructeur sochalien décide de commercialisé la nouvelle Peugeot 301.

Et pourtant, malgré un contexte économique difficile, elle surfera sur le succès commercial de sa petite soeur la 201 en écoulant pas moins de 70497 exemplaires en 4 ans. Un succès du en partie par sa très grande variété de carrosseries. Rétrospective de sa carrière.

Peugeot 301 Roadster

Peugeot 301 Roadster

1932-Naissance

peugeot 301

Reprennant les codes stylistiques qui ont fait le succès de la petite 201, la Peugeot 301 se différencie notamment par son empattement qui culmine à 272 cm (ald 247 pour la 201) et par son innovation technique majeure, la suspension à roues indépendantes.

Propulsé par un quatre cylindre en ligne de 1465 cm³ qui développe 34 ch, elle offre des performances très honorable pour l’époque.

Disponible depuis mars, la Peugeot 301 est d’abord proposé en version 301 C pour Confort puis en M, une limousine à demi tôlée qui ne restera pas longtemps au catalogue car dès le mois décembre le version M sera supprimée.

1933-Un florilège de silhouette

Peugeot 301 T

Peugeot 301 T

Dès janvier deux nouvelles configurations de carrosserie apparaissent dans le catalogue, la 301 T (camionnette et fourgon) et la 301 L (en remplacement de la M) une limousine 6 places.

Désormais dans le catalogue de la Peugeot 301, on y trouve une berline, une limousine, un coupé, un roadster et un faux cabriolet dit golf.

 

1934-Un petit coup de jeune

Peugeot 301 CR Roadster 1934

Peugeot 301 CR Roadster 1934

Pour le millésime 1934 qui apparaît en août 1933, le lion sochalien fait évoluer légèrement l’aspect esthétique de sa 301; optiques profilées, volets d’aération positionnés horizontalement sur les flancs du capot, le tout accompagnés d’une calandre en coupe-vent.

Ce remaniement esthétique scelle le sort des versions T et L, qui font places aux nouvelles 301 CR et 301 LR (pour longue) avec un nouvel empattement de 294 cm. Tous ces remaniements ne changent pas le nombre de silhouettes, sont toujours présentent: coach, berline, roadster, coupé golf, coupé décapotable (pour la version C) et les limousines 6 places.

En septembre la Peugeot 301 D fait son apparition, elle se distingue notamment par une ligne plus fluide caractérisé par une chute de pavillon tout en rondeur, que les styliste maison du lion surnomeront « queue de castor ». Atypique peut-être, mais pratique, car ce dessin dessin avait l’avantage d’y loger une malle à bagages.

peugeot-301-1934-noir-creme_3

1934-1936 Fin de carrière

Pendant 2 ans, la Peugeot 301 ne sera plus disponible qu’en version « D », et son nombre de silhouettes sera réduite à 3 au lieu de 5. Exit donc les magnifiques coupés et coupés décapotables, ne reste plus qu’au catalogue, limousine, berline et berline commreciale. À noter que les modèles Grand Luxe étaient équipées d’enjoliveurs, de pare-chocs et de deux essuie-glaces!!

peugeot 301

En septembre 1936, la Peugeot 301 tire sa révérence forte de 70 497 exemplaires vendus et remplacées par la ligne fuseau de la Peugeot 402.

You may also like...

1 Response

  1. DUPREY Fabrice dit :

    Bonjour, nous sommes proprietaires de la Peugeot 301 roaster (1er Photo de votre site) qui est en photo sur votre site. C’est une voiture de famille, elle avait été restaurée par notre grand père, elle est toujours en parfait état et elle se trouve sur Caen (Département 14). Pourriez vous me dire ou il est possible de faire estimer sérieusement ce type de véhicule. Ce n’est pas pour une vente mais pour une question de succession.
    Cdt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge