A la rencontre du club PEUGEOT 403-203 Franc-comtoises

 

Ma Première interview

 

Le 24 octobre dernier, je suis allé à la rencontre de Denis Pagnier président du club Peugeot 403-203 franc-comtoises. Passionné voila comment je qualifierais le président du club Peugeot 403-203 franc-comtoises. Au cours de cet entretien, il m’a raconté beaucoup d’anecdotes, sur ces rencontres, l’acquisition de certain modèles, de l’histoire du modèle, leurs sorties.

De plus moi qui n’étais jamais monté à bord d’une ancienne, j’ai eu le droit à une petite balade et même de la conduire. Nickel !!

Difficile de retranscrire tout ce qu’il m’a raconté (j’y suis resté plus de deux heures), mais je peux vous dire qu’il s’agit là d’un club de passionnés, qui se retrouve régulièrement pour partager des bons moments comme quand on se retrouve pour un repas de famille. Un club que je vous recommande !

Laurent : Pourquoi le club PEUGEOT 403-203 Franc-comtoises?

Denis Pagnier (président) : Au départ on était plus axé 403, je faisais partie du club 403 national, mais au fil du temps, je me suis aperçu que ce club ne correspondait pas à nos attentes, et recherchais plus un club de copains, pour partager les balades en voitures anciennes sans toutefois se ruiner, mais simplement partager une passion commune.

Je ressens le club 403 national « d’un peu plus haut gamme ». Nous c’est vraiment pour partager la passion de la voiture ancienne et faire des balades que nous avons créé notre club.

On voulait également avoir une identité au niveau associatif pour pouvoir organiser notre grand rassemblement de Sainte Anne à Vellefaux (70) tous les ans chaque premier dimanche de septembre. Et puis le but d’avoir une base associative c’est aussi le droit à quelques subventions et être reconnus.

Rouler en voitures anciennes n’est pas réservé qu’aux gens qui ont les moyens, c’est à la portée de tout le monde, dès l’instant où l’on est un peu bricoleur pour résoudre des pannes de base, avec une base de 2000-3000 € on peut trouver une bonne voiture et après la fignoler.

Moi à bord de la 403 du président!

Laurent: Pourquoi 403-203 franc-comtoises?

Denis Pagnier (président) : on à créé le club 403 en 2007 et comme nous faisions beaucoup de sorties avec l’Amicale 203 franche comté, on s’est dit qu’on ne l’appellerai pas club 403, car déjà pris, alors on s’est dit plutôt Peugeot 403-203, et franc-comtoises car on voulait montrer notre identité régionale.

Pour autant nous ne sommes pas limités aux seuls possesseurs de 203 et 403, on accueille toutes les 203, 403, autres Peugeot et éventuellement, tous les francs-comtois (rire). Avoir le nom Peugeot dans le nom de notre association était très important pour nous et aussi parce que nous sommes assez chauvins sur la marque au Lion.

Laurent: Quelles sont vos activités?

Denis Pagnier (président): Il y en a plusieurs, tout d’abord on expose nos voitures à la demande de partenaires, d’associations dans le but d’apporter un plus à leur événement et puis également pour rendre l’appareil à tous ceux qui nous soutienne dans nos sorties. Sinon on fait principalement nos balades en Franche-Comté et parfois sur les départements limitrophes et même en Suisse. Pour nos balades on a des endroits « stratégiques » comme le haut Doubs, les milles Étangs (Mélisey 70), ce sont des lieux privilégiés pour nos sorties.

Quand on va plus loin, comme la fois ou on est allés en Suisse où nous avons traversé le canton de Genève ou encore Neuchâtel (pas facile à une quinzaine de voitures !) on organise sur deux jours. De grandes balades, mais toujours dans un esprit collégial et surtout pour que la sortie ne revienne pas trop cher à nos adhérents, on fait régulièrement des pique-niques.

Maitre mot: Convivialité

Laurent: Combien comptez-vous de membres

Denis Pagnier (président): Une petite cinquantaine, mais quand je dis une cinquantaine ce n’est pas uniquement que les possesseurs d’anciennes, il y a par exemple ma sœur, ma maman, des amis, qui n’ont pas de voitures, mais qui nous donne un sérieux coup de main quand nous en avons besoin, parfois certains viennent comme passagers, en sortie avec nous.

Nous c’est vraiment pour partager la passion et la qualité des gens. On préfère avoir 50 adhérents dynamiques, qui participent à la vie de l’association. Être beaucoup ce n’est pas évident à gérer. La fois que l’on a traversé Genève à 15 voitures c’est périlleux : les feux, les stops, les croisements c’est de la logistique!!

Pour adhéré à notre club, on invite les gens intéressés à venir nous rejoindre lors d’une sortie et après on voit comment le contact se passe. Si les personnes se sentent bien, si l’échange se fait bien, il n’y a aucun souci pour qu’ils nous rejoignent. On privilégie « la qualité à la quantité ».

La mascotte du club.

Laurent: De tout age?

Denis Pagnier (président) :Oui on a de toutes les catégories d’âge de vingt ans jusqu’à 75 ans! À l’origine du club nous étions deux, moi en tant que président et le second qui était secrétaire-trésorier, avait 23 ans et possédait une 403 depuis quelque temps déjà. Avec le temps on s’aperçoit que de plus en plus de jeunes aiment la voiture ancienne.

Mes gamins dès qu’ils auront leur permis auront certainement leur 403!! (rire). La voiture ancienne n’est pas réservée qu’aux gens qui « ont les moyens », et non plus réservé qu’aux personnes de 40-50 ans.

On peut dire que les gens qui ont la cinquantaine retrouvent la voiture de leur jeunesse, sorte de nostalgie. Pour moi c’est retrouver la voiture de mes parents. C’est vraiment pour le plaisir de rouler ensemble, on fait 5000-6000 km par an. Je ne vois pas trop l’utilité de dire j’ai « une ancienne » et la laisser dormir au garage. Nous, ont roule, nous sommes des passionnées et puis si elle est rayée, c’est les aléas, on refait et c’est tout. Il ne faut pas devenir esclave de sa voiture sinon on ne la sort plus!

Lors de leur sortie à Lapalisse sur la célèbre national 7. Bien entourée la mascotte!

 

Laurent: Comment aidez-vous ceux qui vous contact via votre site?

Denis Pagnier (président) : Sur notre site on reçoit fréquemment des mails de personnes qui désirent acquérir une ancienne, on les conseille, c’est-à-dire qu’on leur donne les points pertinents à contrôler pour vérifier si l’auto est en « bonne santé ». Sur les travaux de carrosserie pas beaucoup de conseil à donner, soit la personne s’y connait et elle restaure sinon il faut qu’elle fasse appel à un carrossier. Pour les autres demandes, c’est essentiellement pour savoir où l’on peut trouver des pièces.

Moi j’ai un gros stock de pièces dans mon garage sinon on les récupère sur les épaves de 403. Pour les pièces de carrosserie, c’est plus compliqué, car aujourd’hui elles n’existent plus, alors on a pas le choix on les récupère sur d’autres 403. Pour le reste, on en trouve assez facilement, sur internet il y a plusieurs magasins spécialisés dans la pièce de voitures anciennes.

Si j’ai un conseil, il faut éviter d’aller acheter des pièces sur e-bay qui viennent d’Argentine, souvent elles sont de mauvaises qualités et ne correspondent pas à la pièce désirée (roblème de dimensions, etc…). Je dis ça, car je me suis fait avoir une fois et j’ai perdu 35€. Au niveau moteur y’a des petites combines, des trucs, des astuces à connaître, çà on les apprend au fil du temps !

Laurent: C’est vrai qu’avant c’était moins complexe.

Denis Pagnier tout a fait! (rires) Je vais vous raconter une anecdote.

À chaque fois qu’on fait une sortie, c’est rare qu’ il n’y ait pas une panne sur une des voitures, malgré tout, on est toujours rentré. Un jour il y en a un que a mis le feu a son allumeur et il se trouvait que dans le convoi il y en avait qui avait un allumeur, un autre une bobine, on a tous recalé et hop c’est reparti. Y toujours moyen de se dépanner.

C’est une auto qui se révèle être fiable tant et peu qu’on l’entretienne correctement, c’est robuste. Un des points noirs c’est la pompe à essence qui digère mal l’essence actuelle, surtout au niveau des membranes, donc faire attention et changer la membrane.

Quand on est passionné on aime bien que l’auto ce rapproche le plus du modèle initial, moi-même propriétaire d’une 403 année 55, j’ai remis le lion sur le capot alors qu’il est depuis interdit du faite de sa dangerosité en cas de collision avec un piéton. La gendarmerie tolère (rire).

Après la moto des gendarmes, la mascotte à retrouvé la célèbre coccinelle n°53.

 

Laurent: Qu’aimeriez-vous faire de plus?

Denis Pagnier (président) Tout d’abord notre but c’est de se développer pour être connu et reconnu (pas pour flamber), au niveau des collectivités locales et régionales. Je dis toujours qu’à travers notre association, on est un peu des conservateurs du patrimoine et finalement au lieu d’être taxé on devrait presque nous donner l’essence! (rire).

Par nos activités et notre passion, on préserve le patrimoine de Peugeot, car même si y’a le musée de l’Aventure Peugeot à Sochaux, il n’y en a que 2 ou 3 modèles qui sont exposés. Nous on fait revivre les modèles anciens, on est un peu la vitrine des 203 et 403.

Après, en faire plus, c’est difficile, car on est limité par le budget et nos emplois du temps respectifs. Ce que l’on aimerait faire c’est de fêter au Château de Cheverny (Loire) les 60 ans de la 403 (en 2015) car c’est là-bas que la « 403 taxi » a fait son apparition dans la BD de Tintin. Ca serait une grande idée de rassembler les 403 à cet endroit, mais il faut y aller, trouver un hébergement pendant au moins 2 jours et faire des balades.

Voilà, un anniversaire, ce n’est pas juste prendre la photo et puis s’en aller, c’est visiter le château, découvrir la collection tintin et visiter les alentours. C’est une organisation lourde. Comme celle que l’on avait faite en 2010 à Sochaux pour les 55 ans de la 403 où l’on avait des participants venus de toute la France, et même des allemands venus de la région de Munich.

Pour en savoir plus sur le club Peugeot 403-203 franc-comtoises, je vous invite à vous rendre sur leur site. Profitez-en pour consulter les photos de leurs sorties.






You may also like...

1 Response

  1. Benoît dit :

    Bonjour, mes parents fêtent leurs 50 ans de mariage de 14 février prochain (2016).
    Je recherche un passionné possédant une 403 berline noire (comme je jour de leur mariage) qui pourrait les accompagner ce jours pour les emmener d’un point à un autre pour une distance de 30 à 40 km.
    A savoir qu’ils habitent à Quesnoy sur Deûle, proche de Lille dans le 59.
    Moi même, je possède une 2cv refaite il y a 9 ans comme à l’origine mais manque de chance pour eux, ce n’est pas une 403.
    Je souhaiterais leur faire ce cadeau le 14 févier prochain.
    Connaissez-vous quelqu’un de sérieux et de confiance ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge