La peugeot 201 premier grand succès du lion

 

Elle devait initialement s’appeler 629 pour 6cv 1929, mais curieusement elle sera baptisée 201, car elle est (coïncidence) le 201e projet de la marque. Elle inaugure à cette occasion le système de numérotation à zéro centrale.

Quand le projet débute en 1924, l’état major de Peugeot définit le cahier des charges ainsi il est demandé aux ingénieurs un modèle de moyenne gamme, économique par son prix et son coût d’utilisation. Et ce n’est pas tout elle doit être fiable, confortable et transporter jusqu’à 4 personnes.

Des critères définit grâce au référendum Peugeot (préfigurant ainsi les études marketing d’aujourd’hui), la question posée était la suivante « Dites-nous en quelques mots, quelle serait la voiture qui répondrait le mieux à vos besoins«  .Son étude a été longue et couteuse ce qui à mis le constructeur en difficultés financières.

Peugeot n’a pas le droit de se rater, et la Peugeot 201 doit également renouer avec la tradition de fiabilité qui a fait la réputation de la marque et,  pour cela le constructeur fera de nombreux essais, 40 prototypes seront même construits pour ne rien laisser passer.

Un succès immédiat pour la Peugeot 201

La production débute le 1 er juillet 1929 dans l’atelier de carrosserie fraîchement construit dans le tout récent site de production de Sochaux. Puis elle est présentée au Salon de Paris en octobre 1929, le public comme la presse sont enthousiastes par cette voiture bien dessinée, aux lignes simples à la silhouette bien équilibrée. Tout était réuni pour qu’elle soit un succès.

Cependant, le contexte économique est tendu depuis le krach de Wall Street, pour autant elle rencontra rapidement le succès! En mars 1930 5000 commandes sont déjà passées, les cadences ne cessent d’augmenter obligeant les ingénieurs à améliorer les cadences de production.

Alors que les ventes des constructeurs ont baissé de 38%, Peugeot augmente les siennes de 35%, grâce à une nouvelle méthode de travail importée des États-Unis. Ainsi, le constructeur engendre 26% de profits sur chaque véhicule!

Grâce à la Peugeot 201, le lion va devenir un acteur majeur du monde automobile

Les raisons du succès? Un confort nettement supérieur au standard de l’époque grâce à l’adoption de roues avant indépendantes à ressort transversal qui pouvait recevoir des pneus ballon à basse pression. Le moteur de 1122 cm3 (23ch) à soupapes latérales est robuste et fiable, capable de tourner à 3500 tr/min, (un régime moteur élevé pour une voiture de série) et capable de rouler jusqu’à 85 km/h

Grâce à sa boite 3 vitesses (choix volontaire des ingénieurs), elle ne consomme que 9 litres/100 km.

Pour le dispositif de freinage, les ingénieurs soucieux de faire des économies hésiteront à l’équiper d’un système de freins sur les quatre roues, mais l’intervention d’André Boilot un ancien pilote de course qui supervise les essais exigera que cette Peugeot 201 soit équipée de 4 freins à tambour.

Pour l’amortissement arrière, on retrouve une coopération technique avec Bugatti ( débuté avec la Bébé Peugeot) ainsi l’auto est équipée de ressorts arrière quarts elliptiques inversés, mais montés ici obliquement.

Au printemps 1932 la Peugeot 201 évolue devenant la 201B, B pour châssis dit Bloctube un châssis à longerons caissonnés beaucoup plus rigides qui reçoit fin 1934 le moteur SER de la petite nouvelle de la série 01, la Peugeot 301.

Un destin international

En 1933 la Peugeot s’offre une cure de rajeunissement, les éléments concernés sont la calandre, les pare-chocs, les optiques, les aérations rectangulaires ainsi que le moteur qui est dorénavant posé sur des cales en caoutchouc.

En fin de carrière la Peugeot 201 devient 201 M (M pour moderne), car elle reprend la motorisation de la 301 (35 ch)pouvant atteindre les 100 km/h. Cette 201 ne ressemble pas à la 201 d’origine, car, elle reprend la carrosserie de la 301 sur un empattement allongé de 25 cm.

Le succès de ce modèle hormis ces qualités routières, de fiabilité et de confort à bord est aussi dû à sa gamme variée, berline série et luxe, torpédo, coach, break, roadster, boulangère, camionnette et fourgon complète le catalogue de la 201.

Entre 1929 et 1936, 142 309  exemplaires seront vendus en France, mais aussi à l’internationale en Uruguay, Paraguay, Chili, États-Unis, Canada et le Mexique. Une voiture qui préfigure la voiture mondiale.

La Peugeot 201 en rallye!

Pour la compétition, des modèles spéciaux de la Peugeot 201 verront le jour comme les 201 S et 201 CS, des modèles allégés dont la puissance était poussée à 30 ch (aujourd’hui 30 ch ça fait plutôt sourire!). Une version très spéciale la 201 X à moteur 4 cylindres Bugatti est aussi produite malheureusement André Boilot le pilote de Peugeot trouvera la mort à son bord le 5 juin 1932 dans une course de côte.

Elle s’illustra au Rallye de Monte-Carlo en finissant deuxième en 1931 et première en 1932.

Si vous aussi vous voulez nous parler de votre voiture de collection cliquez ici

 

 

Les autres silhouettes

Le cabriolet

 

 La boulangère






You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge