Des lendemains qui déchantent pour la Peugeot 305

 

 

Pour écrire un article, cette fois-ci sur la Peugeot 305, j’ai coutume de faire le tour du net pour être le plus complet possible sur l’auto. Bizarrement je n’ai pas trouvé d’information pertinente sur cette voiture ou alors, ce sont les mêmes informations qui circule sur la toile. Alors, soyez indulgent quant à la pertinence de cet article, j’ai fait de mon mieux. Si toutefois vous possédez de l’information qui serait susceptible de le compléter. Contactez-moi

Alors pourquoi ne suscite elle pas d’engouement? Est ce sa ligne qui manque de piquant? Est-ce l’absence de silhouette séduisante comme un coupé ou un cabriolet? perso je ne sais pas. Quand j’étais petit, vers l’âge de 7, 8 ans mes voisins en possédaient une de couleur vert foncé et, je la trouvait plutôt jolie. Avec le temps, on peut lui reprocher les teintes disponibles pas très flatteuse comme le brun, le vert acide, le doré, l’orange, etc… malgré tout je vais mettre ça sur le dos des années 80…

 

La première 05

La Peugeot 305 est une traction-avant, produite à Sochaux comme toutes les 300 depuis 1969.  Commercialisé à la fin de l’année 1977 elle succède à la vieillissante 304. Elle inaugure par ailleurs la série 05 et devient la nouvelle du segment privilégié de Peugeot, celle des voitures de taille moyenne, le segment M1.

Voiture tri corps sa ligne est classique et élégante, bien équilibré. La moulure en haut de la ceinture de caisse allège la ligne et lui confère une finesse supplémentaire, mettant en relief ces larges surfaces vitrées. Une ligne élégante dessiné par le transalpin Pininfarina.

Pour certains observateurs la Peugeot 305 est une 604 réduite. Concernant son habitabilité, elle se veut statutaire et généreuse. A l’intérieur on y trouve une planche de bord dans les standards de l’époque à l’ergonomie bien pensée, avec notamment l’utilisation de plastiques durs. Par ailleurs elle inaugure la soufflerie échelle 1 de Pininfarina et obtient un cx en dessous de la moyenne. La confort acoustique  de la voiture n’a pas été délaissée et filtre honorablement les bruits mécaniques et de roulements, des résultats plutôt satisfaisant pour une voiture de son époque.

L’ensemble de ces atouts font qu’elle est bien accueillie par la presse automobile qui salue son confort, son habitabilité, la sobriété de sa mécanique et enfin son excellente tenue de route (une tradition du constructeur sochalien). Cependant, on lui reproche un coffre limité et, une vitesse de pointe en dessous de ces concurrentes mais, affiché à prix tout à fait dans la moyenne de sa catégorie, elle trouve rapidement son public ce qui engendre quelques mois après sa commercialisation, des délais de livraison oscillant entre 5 et 6 mois.

 

Ou est le diesel?

A son lancement la Peugeot 305 est proposé en trois finitions essence, GL, GR et SR, les deux premières versions sont équipés du moteur de son ainée la 304, c’est-à-dire le 1290cm³ de 65 ch tandis que la finition SR reçoit le 1472cm³ de 74ch, lui manque juste une version diesel pour compléter l’offre. Cette absence sera corrigé avec l’apparition de la Peugeot 305 diesel en février 1979 équipé du 1 548 cm³  (moteur XID) de 49 ch. Ce qui est le plus étonnant étonnant quand je retrace la vie du véhicule c’est le niveau d’équipement.

Plus concrètement, dans ces années là et plus particulièrement chez Peugeot le niveau d’équipement était assez chiche. Par exemple au cours de sa carrière, elle adoptera le rétroviseur conducteur extérieur réglable…. de l’intérieur celui passager étant en option. A partir de 1980 la radio est proposé de série et je ne vous parle pas des vitres électrique, ou de la centralisation électrique… en option. Que le monde automobile à changé, heureusement pour les clients.

 

Enfin des performances !

Lors du millésime 1981, apparait la 305 S dotée d’un moteur plus puissant de 89 ch . Puis la version S est remplacé en 1983 par la version GT plus puissant de 94ch qui lui permet d’atteindre 167 km/h puis, en juillet 1985 la version GT passe à 105 ch avec le 1905cm3 lui permettant d’avoisiner les 180 km/h. Cependant, la boite à vitesse étant mal étagée, les rapports sont bien trop long pour profiter pleinement des 105ch. Heureusement la marque au lion rectifie le tir avec la Peugeot 305 GTX qui possède à l’instar de la GT une boite mieux étagé lui permettant des reprises bien plus vigoureuse.

Malgré un bon départ commerciale et des ventes soutenues, elle subit sévèrement l’arrivée de la nouvelle Renault 18 alors, pour relancer les ventes la Peugeot 305 subit un remaniement esthétique important pour le millésime 83, calandre, optiques, planche de bord et pare-chocs sont entièrement nouveau, voici donc la Peugeot 305 série 2.

De fait, les équipements et les motorisations évoluent ainsi, les versions diesel reçoivent le nouveau moteur XUD9 (carter en fonte) 1 905 cm³ de 65 ch, qui remplace le 1,5 l, cette nouvelle motorisation hérité de la Talbot Horizon lui vaut d’atteindre les 150 Km/h. Enfin des performances dignes de son standing. Pour les versions essence c’est le 1580 cm³ dans sa version 80 ch qui équipe désormais les finitions GR et SR.

 

Une fin de carrière difficile pour la Peugeot 305

Pourtant, malgré les efforts de Peugeot pour relancer les ventes de la 305 rien n’y fait, la concurrence mettant à mal une auto en perte de vitesse. Le comble étant qu’elle subit la concurrence d’une autre Peugeot la 309 né en 1986, les clients la préférant du fait de sa ligne plus moderne. En 1987 la Peugeot 305 cède sa place à une nouvelle lionne la Peugeot 405.

Au total de septembre 1977 à juin 1988 pas moins de 1 649 177 exemplaires seront vendus. Une auto pleine de qualité qui aura été handicapé par l’absence de moteur performant à sa mise sur le marché, une lacune corrigée bien trop tard pour relancer les ventes, dommage!

 

Le prototype VERA

Le prototype VERA ne pré-figurait en aucun cas une 305 de série. La VERA pour (Véhicule économique de recherche appliqué) était en réalité un laboratoire roulant dont le but était de rechercher des solutions pour abaisser la consommation d’essence. Basée une peugeot 305 de série , elle comportait une série d’innovation, optimisation du coefficient de pénétration dans l’air (le cx passant de 0,44 à 0,30.) grâce à une calandre modifiée et des optiques éthanchéifiée, l’échancrure des passages de roues avant ainsi que le carénage d’une partie des passages de roues arrières.

De plus, cette 305 VERA est équipé de pneumatiques à faible résistance au roulement, conçu par Michelin. S’ajoute à cela des modifications sous le capot, utilisation de matériaux plus lèger (magnésium, plastique) ainsi le volant moteur, la carburateur, le carter de distribution et, le cache culbuteur sont allégés de 22 kg par rapport à la 305 de série. Bien sûr les vitrages, les trains roulants, les jantes, etc … sont modifiées. Au total elle indique 188 kg de moins sur la balance.

Au final grâce à ce laboratoire affiche 33 % de consommation en moins par rapport à la version de série.

 

La 305 rallye

Etudiée et développé entre 1980 et 1981, elle devait succéder à la 504 coupé V6 et participer au championnat du monde des rallyes groupe B. Motoriséepar un 2,5 l 24 soupapes de 205 ch propulsé par les roues arrières. De plus, pour pouvoir participé au championnat du monde, 200 exemplaires version client devait être commercialisé. (voir photo ci-dessous)

Un prototype série avait même été conçue par Heuliez.

Mais, l’arrivée de Jean Todt bousculera les plans et le projet sera abandonné au profit de la 205 Turbo 16. Cette 305 rallye servira de base pour la conception de la 205 Turbo 16.

 

 

 

Les autres silhouettes de la Peugeot 305

Le break

En 1980, le break apparait dans la gamme 305. Il mesure 2 cm de plus par rapport à la berline ( 4,26m conte 4,24m) et, est proposé dès sa sortie en version essence (GL et SR) ainsi qu’en diesel.

Le break apporte quelques innovations comme une banquette arrière rabattable par moitié offrant ainsi un plancher plat et l’adoption de ressorts hélicoïdaux à l’arrière placés horizontalement permettant d’obtenir un grand espace de chargement.

De plus la capacité du réservoir à 50 litres (au lieu de 43 litres pour la berline). La production de la version s’arrête fin 1988 ‘ soit un an plus tard que la berline.

 

 

La Peugeot 305 fourgonette

La 305 fourgonette fut la version utilitaire de la famille 305. Ici pas d’innovation, elle reprend la base de la break est une stricte 2 places. Commercialisé en même temps que la break en 1980, sa production sera arrêtée en 1989.

Fans de la Peugeot 305, les spots publicitaires de cette berline sont consultable ici

Si vous aussi vous voulez nous parler de votre voiture de collection cliquez ici






You may also like...

3 Responses

  1. Eric Defrance dit :

    Bel article sur un modèle méconnu. Et pour cause : avec plus de 1,8 million d’exemplaires produits, la 305 n’existe pas à l’Aventure Peugeot, et il reste très peu d’archives à son sujet. L’auteur du dessin de sa ligne n’a jamais été dévoilé. Pininfarina avait fait une proposition et c’est finalement le travail de l’équipe en interne qui a été retenu. Cette voiture a manqué d’ambitions (base technique de 304, pas de version « fun »…) et a reçu le coup de grâce avec l’abandon au dernier moment de la version Rally (produite à 5à exemplaire et détruite pour laisser place à la 205).
    Techniquement c’est intéressant car elle a donné naissance à VERA I (étude aérodynamique qui servira notamment pour la 309) en essence (moteur X de 104 réalésé et profondément modifié) puis à la VERA II turbo diesel sur base de moteur X (projet jamais mis en série).
    Intéressant aussi car c’est la seule voiture de série à avoir eu un profond restylage intérieur et chassis (septembre 1982) sans changer de nom, ni modifier vraiment sa silhouette et à se doter d’un break à la suspension arrière spécifique et différente de la berline.

  2. Norton Gokay dit :

    Bonsoir
    Mais où est donc la Peugeot 305 GLD, effectivement la version diesel GLD à été moins connue… Voilà la mienne: https://www.youtube.com/watch?v=ZxYfK0APQsw
    Gardée bien au chaud à Montigny (Rouen)

    Norton Gokay
    Norton Gokay Articles récents..Peugeot 305 Break MontignyMy Profile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge