Les multiples facettes de la Peugeot 402…

 

Quand on y regarde plus près, le catalogue de la Peugeot 402 ressemble étrangement à un jeu de 7 familles, conduite intérieur, commerciale, cabriolet, roadster, familiale, éclipse, coach pour faire simple,

car on pourrait y rajouter les versions sur base normale ou longue et à empattement différent ( 15 cm pour être précis) pour les commerciales, je pourrais même rajouter les versions camionnettes ou bâchée .

Avec une telle diversification sur son catalogue, le lion sochalien avait bien compris les attentes de sa future clientèle.

Maintenant, revenons sur ce florilège de silhouettes et pour commencer voici la Peugeot 402 commerciale.

La Commerciale

Contrairement aux autres variantes, la plaque d’immatriculation est placée à gauche.

Évidemment, la commerciale reprend la base technique de la Peugeot 402 si ce n’est la disposition du réservoir (réduit à 55 l au lieu des 61 des autres modèles) à l’avant afin de libérer plus de volumes de chargement à l’arrière. De plus, il était possible de choisir une commerciale avec un empattement de 3m15 ou de 3m30.

Mais ce n’est pas tout la commerciale étant destinée au transport de marchandises, l’ouverture de la porte de coffre s’ouvre en deux battants, l’un vers le haut et l’autre vers le bas ceci facilitant le chargement. La banquette arrière est amovible et une fois enlevée, elle offre un fond plat fait en…. bois traitées contre l’humidité.

 

La Familiale

L’autre grande 402 est la version familiale. D’un empattement de 3 m 30, elle pouvait accueillir jusqu’à 8 personnes les deux dernières places étant des strapontins.

La Coach

La 402 coach était une sorte de grand coupé pouvant accueillir jusqu’a six personnes. Elle était également disponible en version cabriolet. La première version est facilement reconnaissable à son épais montant central qui séparait les vitres latérales. Lors du salon de 1938, Peugeot présent une nouvelle version la 402 B coach ou l’épais montant disparait donnant à ce modèle plus d’élégance.

 

L’Eclipse

Fasciné et conquis par l’ajout de ce toit escamotable sur les Peugeot 401et 601, le constructeur sochalien décide de rachèter le brevet aux inventeurs de ce système Pourtout et Paulin et de l’installé sur la 402.

Le mariage de ce toit et de la ligne fuseau est parfait, de plus en version repliée la ligne est pure et fluide. En mode capoté, l’espace libéré dans le coffre permet d’emporter plus de bagages que dans la berline.

D’abord électrique, il deviendra mécanique à partir de 1937, la faute à une fiabilité perfectible et d’une consommation d’énergie excessive.

La Cabriolet

 

Le roadster

 

La plus improbable, la 402 gazogène

Face à la pénurie des matières premières qui touche le France en cette Seconde Guerre mondial, il devient primordial de trouver d’autres alternatives au carburant. Dans ce contexte, les ingénieurs de la marque au lion  imagine une 402 roulant au charbon de bois ou de bois.

Plutôt disgracieux comme système et peu performant, il avait néanmoins le mérite de faire rouler l’engin, en ces temps de guerre ce n’était pas si mal!

 






You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge