Le triplé historique des Peugeot 905 au Mans

 

 

Après avoir tout gagné en rallyes mondiaux et rallyes raids et n’ayant plus rien à prouver, Peugeot Sport va se lancer un nouveau défi, participer au Championnat du Monde des voitures de sport et surtout gagner l’épreuve mythique des 24 h du Mans.

Et pour conduire ce nouveau projet sportif, on ne change pas une équipe qui gagne Jean Todt le patron conserve la même équipe technique composée notamment de Jean-Pierre Boudy, de Jean claude Vaucard et d’André de Cortanze.

Présentation officielle de la Peugeot 905 le 4 juillet 1990

Le projet aboutit à la naissance en 1990 de la 905 et de son V10 atmosphérique de 3,5 litres qui effectueront leurs premières sorties sur le Circuit Gilles Villeneuve de Montréal en septembre 1990. Logiquement un problème mécanique obligera la Peugeot 905 à l’abandon, mais de toute façon les ingénieurs travaillent déjà pour l’année suivante.

En 1991, la 905 « évolution 1 » participe pour la première fois au 24h du Mans, et sans miracle les autos n’arriveront pas au bout de l’épreuve minée par des problèmes de fiabilité la première 905 abandonne pour une panne d’allumage, la seconde à pour un problème de boîte de vitesses. L’essentiel est ailleurs, il s’agit d’abord de tester les performances face à la concurrence.

Par ailleurs cette année-là, la 905 arrivera à remporter deux courses (Suzuka et Magny-Cours).Le championnat étant dominé par Mercedes et Jaguar.

A partir de 1992 la machine à gagner ce remet en marche avec en apothéose la victoire au 24 H du Mans au terme d’une course haletante avec Toyota. Cette année-là les deux constructeurs Peugeot et Toyota engagent 3 voitures chacun. Au départ de ces 24 h ce sont les Peugeot qui sont en première ligne suivies des Toyota.

Le début de la course est serré, les Peugeot et Toyota se tiennent dans un mouchoir de poche avant que la performance des pneumatiques fasse la différence. Au fil des tours la performance des pneus GoodYear des Toyota se dégrade alors que les Michelin qui équipent les Peugeot gardent toutes leurs qualités.

 

Un triplé historique pour la Peugeot 905

Résultat la Peugeot 905 « évolution 1 bis » décroche la victoire (Dalmas, Warwick et Blundell) devant la TS010 de Toyota et une deuxième 905 qui complète le podium. En plus de cette victoire, la Peugeot 905 remporte le championnat des voitures de sport WSC.

L’année suivante -1993- débute mal, car après le retrait de Mercedes et Jaguar, la FIA décide d’interdire ce championnat du monde pour cause de manque de concurrence. Aussitôt les organisateurs de 24 H créent leur propre règlement. Cette édition sonne l’heure de la revanche entre Peugeot et Toyota avec 3 voitures engagées chacun. Sans surprise les voitures font cavalier seul, il y a les Peugeot, les Toyota et les autres…

Cockpit Peugeot 905

Après 3 heures de course premier rebondissement, la TS 010 n°37 s’arrête longuement pour cause d’ennuis d’électronique avant que ça soit au tour de la Peugeot 905 « évolution 2 » n°2 de connaître des ennuis mécaniques – une canalisation d’huile s’étant détaché, un accroc qui lui fera perdre 34 minutes.

Dans la nuit la Toyota n°36 rattrape les 2 Peugeot en tête avant que son pilote commette une erreur et sorte de la piste – bilan à mi-course les Peugeot 905 n°1 et 3 sont en tête suivie de la dernière Toyota en course qui est à …. deux tours.

Au petit matin, l’équipe Peugeot sport est inquiète, car les deux Peugeot émettent des bruits d’échappements inhabituels. Pour éviter l’abandon on leur demande de réduire la cadence ce qui fait que la dernière Toyota accélère avant ….. qu’elle ne casse la transmission. Par précaution Jean Todt décide de figer les positions les trois Peugeot occupant les trois premières place des positions qui ne changeront plus jusqu’à l’arrivée.

Triplé Peugeot 905 24h du Mans 1993

Après une première et troisième places en 1992, Peugeot signe un triplé historique lors de cette édition 1993 avec en vainqueur Hélary, Bouchut et Bradham. L’année suivante Peugeot quitte l’endurance pour rejoindre le monde de la F1 en tant que motoriste et Jean Todt quitte Peugeot et rejoint Ferrari avec le succès qu’on lui connaît.

 

Peugeot à cette époque était les meilleurs avant aller en F1! Quel souvenir avez-vous de ces Peugeot 905?

 



You may also like...

2 Responses

  1. Riraf dit :

    La 905 n’a aucun mérite puisque le règlement avait été conçu pour elle. D’autre part, les principaux animateurs de la discipline, Porsche, Jaguar, Mercedes… avaient quitté la scène. Une des grosses arnaques du siècle dernier.

    • Laurent dit :

      …..sauf que Toyota avait bati une équipe pour gagner. Alors Audi n’a aucun mérite de gagner les 24h du Mans du fait qu’il n’y ai pas de concurrence…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge