L’usine de Mulhouse fête en 1972 la sortie de sa voiture la petite 104

 

Face à des volumes de production croissants, l’usine de Sochaux doit s’agrandir pour accueillir les futurs modèles de la marque Peugeot. La première hypothèse est naturellement d’agrandir le site de Sochaux, mais construire des ateliers en bordure de l’Allan, rivière ô combien capricieuse est compliqué. C’est alors que l’idée de construire une deuxième usine non loin de Sochaux se dessine.

Le choix se porte sur la ville de Mulhouse. En 1972 l’usine de Mulhouse est prête pour le lancement de sa voiture la Peugeot 104 et, sera présenté au salon de Paris en 1972.

Dessiné en collaboration avec le styliste-carrossier turinois Pininfarina, elle devient pour l’occasion la plus petite voiture du monde avec ses 3m58. Malgré sa petite taille, elle offre assez de place pour 4 passagers grâce à son style anguleux.

La Peugeot 104 première voiture de l’usine de Mulhouse

 

Lors de sa commercialisation, la 104 n’était proposée qu’en un seul modèle, une version à quatre portes à coffre. Côté motorisation la Peugeot 104 reçoit un moteur 954 cm³ en aluminium à arbre à cames en tête d’une puissance de 46ch pour une vitesse maximale de 135 km/h.

TROUVEZ VOS PIECES PEUGEOT 104 AVEC NOTRE PARTENAIRE YAKAROULER.COM
Disques de frein 104   Plaquettes de frein 104   Amortisseurs 104   Embrayage 104 

La 104 est une traction avant, son moteur est incliné de 72° vers l’arrière dans le but de loger la roue de secours et la boite de vitesse est placée sous le bloc-cylindre. Côté mécanique, les freins avant sont dotés de disques, la direction relève du dispositif à crémaillère et la suspension télescopique accueille des ressorts hélicoïdaux.

Le seul bémol aux bonnes critique à sa sortie est l’absence d’un hayon, ce « loupé » sera réglé en 1977.  Elle sera vendue au prix de 12 200F soit environ 10965€ aujourd’hui. À partir de 1966 Peugeot et Renault s’allient dans le cadre de l’ Association Peugeot-Renault (dans l’objectif de réduire les couts).

Ainsi, le quatre cylindres de la 104 sera utilisé par la Renault 14. Ces deux véhicules partageront d’autres éléments, le train avant, la boîte de vitesse, le système de freinage et le pédalier.

A la fin de l’année 1973, l’OPEP augmente le prix du baril de façon spectaculaire passant de 3$ à 11$ ce qui provoquera le premier choc pétrolier. Ce choc n’épargne pas les constructeurs automobiles. Mais, chez Peugeot le concept minimaliste de la 104 résiste aux dures épreuves du choc pétrolier et de la crise économique qui en découle. Déjà la crise en 1974!!

En 1974 Peugeot décline sa berline en version coupé 104z ( 3 portes) raccourcie à 3m30 (idéal en milieu urbain) comprenant un hayon et qui reprend le moteur de la berline.
La berline quant à elle abandonne la version unique et se décline désormais en version 104 L et GL

Au salon de Paris de 1975 Peugeot dévoile 2 déclinaisons de son coupé. Une version ZL et une plus sportive la Peugeot 104 ZS avec un moteur plus puissant de 1 124 cm³ 66 ch( vitesse maxi 155 km/h).
Côté équipement la version ZS  reçoit compte-tours, volant trois branches, phares à iode et jantes de style (avec enjoliveur).

1977, Apparition d’un nouveau moteur de 6 cv donnant 57 ch Din mais aussi, d’un hayon arrière fort prisé par les consommateurs et ainsi, devient une 5 portes. Elle reçoit des pare-chocs plus
épais et des phares rectangulaires.

En 1978 pour fêter les 15 ans de l’usine de Mulhouse, la firme commercialise une série limitée de sa berline baptisée « Sundgau » (en hommage aux paysans du sud de l’Alsace).
Cette série limitée recevra une pléthore d’équipement et sa production sera limitée volontairement à 1200 exemplaires.

En 1979 la 104 berline S est équipée d’un moteur délivrant 66 ch Din et de jantes dites « sport ». Le coupé est quant à lui compléter par la série spéciale la ZS2 avec une motorisation de 1360 cm³
développant 93ch din pour une vitesse maximum de 173 km/h.

La 104 reçoit un nouveau tableau de bord en 1980 et les 104 S (5 portes) et ZS sont désormais équipées d’un 1 360 cm³ de 72 ch DIN. Elles possèdent des pneumatiques taille basse sur des jantes de style larges (sans enjoliveur) et des bandes de décoration latérales.

La berline est proposée à partir de 1981 en version économique la 104 Z qui est reconnaissable à ses petits phares carrés.

Enfin en 1985 pour laisser la place à la nouvelle la Peugeot 205, le catalogue de la 104 se limite au coupé Z de 50ch et, la ZS plus performante, d’une puissance de 80ch capables d’atteindre les 160km/h.
La production de la Peugeot 104 est stoppée en fin d’année 1988 et comptera 1 624 992 exemplaires vendus. Elle aura été une voiture parfaitement en adéquation avec son époque.

 

La Peugeot 104 ZS

Dans les années 70 nombreux sont les constructeurs à avoir un modèle sportif dans leur catalogue Golf Gti, Abarth, etc… Le marché est porteur et avoir une sportive dans sa gamme est flatteur.

Alors, Peugeot soucieux de son image va y remédier. Il va développer sa sportive sur la base de la 104 coupé (3 portes). Sur les premières versions si rien ne diffère esthétiquement de la coupé en revanche, à l’intérieur le changement est évident: le tableau de bord a été remanié pour correspondre à la nouvelle vocation de la 104: cadrans ronds, compte-tour, petit volant à trois branches gainé de cuir, l’essuie glace arrière ( en option)et une montre électrique voilà ce qui la sépare de sa cousine la 104 coupé.

Si l’intérieur a été remanié pour plaire aux clients férus de sportives, la vraie révolution se trouve sous le capot. Le 4 cylindres de la berline passe de 953 cm3 à 1124 cm3. Pose d’un double corps carburateur vertical en lieu et place du simple corps ainsi, la puissance du moteur augmente de 20 ch et développe dorénavant 66 ch.
Les autres modifications se portent sur l’apparition d’une barre stabilisatrice et d’amortisseurs télescopique. Les pneus passent à 145 au lieu du 135 d’origine. La boîte à vitesse reste à 4 rapports jusqu’à l’arrivée en 1982 d’une boîte à 5 rapports

En 1979 Peugeot commercialise une version virile de la 104 ZS, la série spéciale sportive ZS2 (173 km/h) animée par un 1 360 cm³ de 93 ch DIN, produit seulement à 1200 exemplaires entre janvier et mars 1979.
La 104 ZS2 se distingue de la ZS par ses jantes Amil en alliage léger, son bavolet avant, ses élargisseurs de roue, ses pare-chocs « minces » noirs mats, ses rétroviseurs extérieurs type obus, sa teinte grise et ses bandes de décoration latérales rouges

1982 voit l’arrivée d’une nouvelle ZS qui abrite un moteur de 1360 cm3 de 72 ch puis en 1983 la puissance passera à 80ch pour une vitesse maximale de 175 km/h. Ce gain a été obtenu par un calage de distribution et l’adoption d’un simple corps solex au lieu du double corps.

Extérieurement la 104 ZS reste identique au coupé hormis le sigle ZS apposé sur ces flans.

 

Les autres Peugeot 104 que l’on ne croisera jamais

 

La 104 tri-corps

Proposée par Pininfarina, la ligne peu gracieuse de ce prototype sera refusée par la direction de Peugeot. Il faut reconnaitre que la ligne de l’auto n’est pas flatteuse. Non?

 

La 104 break

Une silhouette break est proposée, mais la direction pensant que le véhicule ne trouvera pas sa clientèle, le projet restera dans les cartons. Dommage pour elle, trop avance sur son temps.

 

La 104 Peugette

Imaginée par l’inévitable Pininfarina, cette auto reprend la base de la 104 (reconnaissable à ses optiques rectangulaires). Ce spider sportif était destiné à une jeune clientèle. Elle pouvait se transformer en pick-up ou en monoplace. Le projet ne verra pas le jour, car la crise étant là, Peugeot ne voudra pas prendre de risque.

Diaporama

 

Retrouver ci-dessous une galerie de photos de la Peugeot 104 trouvée sur le net avec divers coloris, mais aussi également des photos de l’habitacle.

[slideshow]

La Peugeot 104 était une chouette petite auto. mon père en avait une, couleur verte foncé avec les optiques rectangulaires. Elle avait une bouille sympa je l’aimais bien. Et vous quels sont vos souvenirs avec cette petite auto?

Pour ceux qui ont envie d’en voir plus, alors n’hésitez pas à venir voir ces pubs télé



You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge